Résumé de la séance d'août 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Résumé de la séance d'août 2015

Message par Gaspard De La Nuit le Lun 31 Aoû - 12:08

Première partie : Alexandrie

Chapitre 1 : l'arrivée à la capitale

Séance 1 :

Les présents :
Pépin-le-grand (Cécilie) le tailleur petite-gens avec son petit chat noir
Drenzt (Paul) le scribe elfe noir
Shaïmar (Stéphane) la sainte guerrière exotique

Les personnages joués en pnj :
Achille -dit Hornbull- (Simon) le mercenaire minotaure
Isiardis (Paul-Marie) la prêtresse d'Isis


Historique des personnages :
Pépin le tailleur décide de partir faire son trou et trouver l'amour à la capitale. Ce faisant, il rejoint sur son poney une caravane de marchand reliant Tamperes à Alexandrie.

Drenzt le scribe était en route pour une mission commerciale entre sa cité et celle des elfes gris, lorsque une nuit il fut happé par une nappe de brouillard qui le déposa sur un monde étranger par une nuit de lune pleine. Il put rejoindre la ville la plus proche - Tamperes - où il fut recueilli par le temple d'Isis. Pour qu'il puisse trouver un moyen de retrouver son monde, on l'envoya au Grand Temple d'Isis d'Alexandrie, avec une caravane de marchand, en compagnie d'Isiardis et de Shaïmar.

Shaïmar arrive du Nord avec Isiardis, en route pour Alexandrie où elle se sent appelée... L'Empereur-Mage est partie en conquête de nouveaux territoires dans le grand Nord -apparemment contre des "géants de glace"- depuis plus d'un an ; la capitale est paraît-il un peu démunie.

Isiardis doit rejoindre la Grande Bibliothèque pour poursuivre ses études et renforcer le Grand Temple d'Isis, fragilisé car mobilisé par l'Empereur-Mage.


C'est le printemps dans l'empire d’Égypte (non historique).
Les quatre personnages se retrouvent dans la même caravane, partant en début de matinée. Indépendamment, Achille escorte un marchand relativement aisé dans cette même caravane. A quelques distances de la route qu'ils empruntent, des bergers accompagnent des troupeaux (moutons et chèvres essentiellement) jusqu'à la capitale pour le marché au bestiaux, propriétés de certains des marchands de la caravane.
Ils découvrent rapidement que si la route est censée être assez sûre aussi près d'Alexandrie, tous les marchands voyagent accompagnés d'une escorte plus ou moins armée. Ils se méfient beaucoup notamment de Drenzt car ils n'ont jamais vu d'elfe -encore moins d'elfe noir- mais ils sont néanmoins rassurés par la présence de Shaïmar et d'Isiardis.
Au fil de la journée, les personnages apprennent que l'on ne craint pas les bandits de grand chemin, maîtrisés et chassés depuis longtemps par l'armée impériale, mais plutôt la présence de voleurs et d'assassins opérant la nuit...
D'autres voyageurs sont présents aussi : une jeune femme accompagnée d'un homme très laid au teint sombre et d'un chat gris. Cette jeune femme, Annera, est assez avenante et ouverte à la discussion, tandis que son escorte semble être un professionnel plutôt taciturne.
La journée se déroule sans encombre, si l'on excepte un incident mettant en cause les deux chats qui n'ont pas l'air de s'entendre.
Suite à une prospection de Drenzt, un marchand accepte de lui donner quelques travaux de comptabilité à leur arrivée en ville. La méfiance s'est effacée, l'ambiance s'est un peu allégée.

En fin d'après-midi, la caravane arrive à Baras, première étape du voyage. C'est un petit village de fermiers, avec une auberge de belle taille pour accueillir les voyageurs de manière régulière.

Pepin, Drenzt et Isiardis prennent une chambre chacun et se mettent à table pour le diner. Shaïmar ressent le besoin de se recueillir et de méditer : elle s'isole dans une grange non loin de là.

Les trois compagnons de route sont installés à la même table. Alors qu'Isiardis se lève, vriasemblement pour demander une carafe d'eau à l'aubergiste, d'une voix grave et monocorde elle prononce distinctement des mots qui résonnent dans l'esprit de ceux qui l'entendent. Ce fut comme si un vent glacé s'engouffrait dans la pièce en claquant les portes et en éteignant les feux. Puis elle s'effondre sur sa chaise.
Drenzt, avec l'aide de Pépin parvient à mémoriser les deux phrases et à les écrire sur un bout de parchemin :

"Lorsque le Dieu Soleil s'effondrera, les morts se lèveront et arpenteront de nouveau les terres. Puis il dévorera l'espace et engloutira l'univers."



Dans la salle, personne n'a rien remarqué, sauf peut être Annera, la voyageuse, qui s'est rendu compte qu'il se passait quelque chose. Son visage demeure indéchiffrable.
Pepin envoie son petit chat à la recherche de celui d'Annera qui est hors de vue.
Isiardis reprend peu à peu ses esprits. Elle est bouleversée et ne se souvient pas de ce qu'elle a dit. Analysant les mots, le Dieu Soleil est Rê, qui est aussi le dieu des rois. Est ce que l'empire va s'effondrer ? Sortant des abaques et des éphémérides, elle commence à calculer un thème astral.
A ce moment-là, des miaulements éclatent et le chat de Pepin, terrifié, rapplique ventre-à-terre se mettre sous sa protection. Il n'a pas trouvé le chat gris mais le chat gris l'a trouvé !
En observant son comportement, son attitude, Pepin acquiert la conviction que ce n'est pas un vrai chat.
La nuit s'apprête à tomber sur l'empire d’Égypte...
avatar
Gaspard De La Nuit

Messages : 404
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 35
Localisation : Dans mon salon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum